VOTRE ANNONCE IMMOBILIERE EN SUISSE ROMANDE. VOTRE PUBLICATION DANS LE GRAND GENEVE, Villas-maisons-appartements-terrains- tous vos biens sur immobilier-geneve.ch avec 1ère page Google assuré
YOUR REAL ESTATE PROPERTY IN SWITZERLAND. YOUR PUBLICATION IN GENEVA, Villas-Houses-apartments-land-all of your real estate property on immobilier-geneve.ch with 1st pageGoogle assured

Les taux hypothécaires continuent de baisser


01-02-2019

LA CHRONIQUE IMMO –Radio lac

 Les taux hypothécaires continuent de baisser Publié  le 18 janvier 2019 De Cédric Lenoir

 

Les taux hypothécaires pour le financement d’un bien immobilier continuent de baisser à des niveaux historiquement bas. Quels sont les taux moyens actuels pour l’achat d’un bien immobilier ?

Le taux hypothécaire que la banque vous accordera pour l’achat d’un bien immobilier va dépendre de plusieurs facteurs mais essentiellement de votre solvabilité, de votre assise financière. Plus celle-ci sera importante, plus bas seront les taux accordés. Comme le dit le dicton, on ne prête qu’aux riches.

 

Si on parle de fourchettes, qui permettent de mieux discerner les taux applicables selon la qualité du dossier de crédit, les hypothèques à cinq ans oscillent entre 0.7% et 1.2% et les hypothèques à dix ans entre 1.15% et 1.6%.

 

Quelle est la tendance actuellement, s’agissant de la durée des emprunts ?

 

Actuellement les acquéreurs privilégient nettement les hypothèques à échéance longue puisqu’elles représentent une part de 78% des hypothèques, contre 17.4% pour les échéances moyennes et 4.6% pour les prêts à court terme.

 

Les analystes pensent majoritairement que les taux devraient légèrement évoluer à la hausse d’ici la fin de l’année, bien qu’il ne soit pas exclu que la baisse continue compte tenu du ralentissement attendu de la conjoncture mondiale.

 

Rappelez-nous à quelles conditions on peut emprunter pour l’achat d’un immobilier ?

 

Comme chacun le sait probablement, au moins 20% de la valeur du bien doit être financée par des fonds propres. Parmi ces 20%, seuls 10% peuvent provenir des avoirs de prévoyance (caisse de pension, 3ème pilier etc.)

 

Ensuite, il vous faudra amortir une partie de l’emprunt, donc le rembourser. Les règles de la FINMA imposent que l’emprunt soit ramené de 80% à 66% de la valeur du bien en 15 ans, bien que certaines banques exigent un amortissement plus court de 10 ans. Si vous empruntez CHF 800’000 pour l’achat d’un bien à CHF 1’000’000, il vous faudra ramener l’emprunt à CHF 666’666 en 15 ans, ce qui représente environ CHF 8’900 par an.

 

Quelles sont les contraintes liées au revenu minimum pour emprunter ?

 

La charge mensuelle totale de l’emprunt ne doit pas excéder un tiers de vos revenus. Pour calculer cette charge, la banque va utiliser un taux théorique de 5% sur le montant emprunté (donc CHF 40’000 pour un emprunt de CHF 800’000), rajouter l’amortissement (CHF 8’900), et 1% de la valeur du bien au titre des frais d’entretien (CHF 10’000). On arrive à un total de CHF 58’900 pour l’achat d’un appartement d’un million. Il vous faudra donc gagner au moins CHF 177’000 par an pour emprunter cette somme. Si vous achetez en couple et empruntez en commun, c’est naturellement les revenus du couple qui seront considérés pour calculer la charge théorique.

 

C’est donc généralement l’application de ce taux théorique de 5% qui péjore la capacité d’emprunt puisqu’en réalité, pour le moment, les taux réels n’excèdent pas 1.5% à 2%. L’idée de ce taux théorique est cependant de s’assurer que les acquéreurs puissent supporter une hausse des taux sans être pris à la gorge et devoir vendre leur bien.